Accueil > Cancérologie > Chirurgie des cancers cutanés

Chirurgie des Cancers Cutanés

La face constitue une unité anatomique extrêmement complexe.

L'exérèse d'un cancer cutané doit respecter les règles carcinologiques, que connaît parfaitement le chirurgien O.R.L.

Il existe au niveau de la face des éléments anatomiques et fonctionnels, nécessitant une reconstruction spécialisée, et le chirurgien O.R.L. est habilité à effectuer cette reconstruction :

  • L'oeil
  • Le nez
  • La bouche
  • L'oreille.

Il faudra d'une part s'attacher à effectuer une exérèse carcinologiquement satisfaisante, au niveau de ces organes, et d'autre part restaurer leurs fonctions, capitale pour le patient.

Principes de réparation des pertes de substance au niveau de la face :

  • Greffes cutanées
  • Lambeaux locaux
  • Lambeaux régionaux et à distance.

Les greffes cutanées

Elles seront utilisées :

  • En cas de doute sur la qualité de l'exérèse (et permettent ainsi une surveillance du patient)
  • Si la réparation par un lambeau local est disgracieuse.

La greffe sera prélevée, au niveau de la région rétro-auriculaire, au niveau du creux sus-claviculaire, au niveau de la région inguinale, ou bien au niveau de la cuisse.

Il peut s'agir d'une greffe de peau totale, et dans ce cas, il y aura peu de rétraction, avec cependant une surface limitée, ou bien d'une greffe de peau mince, avec une surface plus importante, mais des problèmes de rétraction et de dyschromie.

Les greffes peuvent être composées, c'est-à-dire associées à du cartilage, ou de la muqueuse, permettant de reconstruction au niveau de la région des paupières, ou de la région nasale.

On pourra ainsi reconstruire une aile narinaire fonctionnelle, ou bien une paupière fonctionnelle évitant ainsi un ectropion.

Les fuseaux

Il s'agit d'une résection suture immédiate, et cela concerne 80 % des exérèses de tumeur cutanée de la face.

Cette technique tient compte des lignes de vieillissement du visage, avec une cicatrice parallèle aux plis naturels de la peau.

 

Les lambeaux locaux

  • Le lambeau LLL de Dufourmentel constitue un lambeau local extrêmement facile à réaliser.

Il permet une bonne répartition des tensions. Il est particulièrement utilisé dans la région de la joue, du front et du nez.

 

  • Le lambeau cerf-volant est principalement utilisé au niveau de la joue. C'est un lambeau d'avancement et de glissement, dont le pédicule est sous-cutané.
  •  

  • Le lambeau de rotation permet de récupérer l'élasticité de la peau, afin de refermer la perte de substance occasionnée par l'exérèse de la tumeur cutanée.

Des lambeaux spécifiques seront utilisés pour reconstituer une perte de substance au niveau de la paupière, au niveau du nez, au niveau de la région orbiculaire (lèvre).

Nous donnerons ici quelques exemples schématiques des différents types de lambeaux , que nous réalisons, en tant que chirurgien O.R.L. de la face et du cou.

Les lambeaux libres

Il s'agit de lambeaux, essentiellement cutanés, prélevés à distance de la perte de substance et qui contiennent leur propre apport vasculaire.

Le plus connu est le lambeau "chinois", prélevée au niveau de l'avant-bras, dont la vascularisation est assurée par l'artère et la veine radiale.

Ce lambeau est placé au niveau d'une perte de substance faciale importante, et les vaisseaux radiaux sont anastomosés à des vaisseaux faciaux, en microchirurgie.

L'intervention est effectuée en trois temps :

  • Premier temps, exérèse chirurgicale

     

  • Deuxième temps, prélèvement du lambeau et de ses vaisseaux nourriciers

  • Troisième temps, positionnement du lambeau, et anastomoses vasculaires.



Clinique du Parc Toulouse
Clinique des Cèdres Cornebarrieu
Cabinet d’ORL - Colomiers

Nous contacter