Accueil > Sécurité des patients > Sécurité post-opératoire

Sécurité post-opératoire Chirurgie Toulouse

Surveillance amygdales 

Le risque majeur est le saignement.

Conduite à tenir :

  • Saignement possible au pôle supérieur ou au niveau du sillon amygdalo-glosse.
  • Hémostase par points vicryl 3/0
  • Préférer l’hémostase par points vicryl à l'électrocoagulation
  • Surveillance prolongée en salle de réveil
  • Si aggravation de l'état, surveillance en réanimation (problème de l'âge), la réanimation est spécifique pour les enfants de moins de 14 ans
  • Persistance du saignement : discuter l'embolisation sélective avant un risque hémodynamique majeur

Difficultés de reprise de l'alimentation et risque de déshydratation

  • évaluer les risques et peser avantages et inconvénients d’une réhydration par voie intra-veineuse (risque d’hyperhydratation intra cellulaire)
  • réhydratation avec apport électrolytique (sérum glucosé) selon prescription anesthésiste +- alimentation parentérale sur voie veineuse périphérique.
     

Surveillance sinus

Surveillance post-opératoire : hemorragie majeure persistant par le nez, origine probable : artère sphéno-palatine

Conduite à tenir :

  • Méchage bilatéral
  • Si saignement persiste
  • Soit reprise endoscopique et coagulation à la pince bipolaire de dessi de l’artère sphéno-palatine
  • Soit artériographie et embolisation sélective de l’artère sphéno-palatine

Surveillance thyroïde 

Surveillance post-opératoire : le risque d'hématome compressif est surveillé en salle de réveil puis dans le service par la mesure du tour de cou et l'état respiratoire des patients.

Conduite à tenir :

  • Oxygénothérapie 3l/mn
  • Changer redon
  • Ablation rapide des agrafes pour diminuer la compression
  • Reprise au bloc opératoire
  • Hémostase : c’est un saignement artériel, vérifier pôle supérieur ou saignement à proximité de la pénétration du nerf récurrent dans le larynx
  • Ligature de l’artère thyroïdienne inférieure en amont.

Risque de dyspnée sans hématome, problème possible récurrentiel, risque supérieur chez les personnes âgées du fait de laryngo-trachéomalacie

Conduite à tenir :

  • Oxygénothérapie 3l/mn
  • Corticothérapie intra veineuse: 1 à 2 mg/kg
  • Aérosols corticoïdes + adrénaline



Clinique du Parc Toulouse
Clinique des Cèdres Cornebarrieu
Cabinet d’ORL - Colomiers

Nous contacter