Accueil > Pathologies > Pathologies du nez > Syndrome du nez vide

Le Syndrome Du Nez Vide

Il s'agit essentiellement d'une pathologie du cornet inférieur, après turbinectomie inférieure totale.

 Rôle des cornets dans le dispositif respiratoire :

Il existe trois paires de cornets, chaque paire de cornets est séparée par la cloison nasale.

Ce sont des replis osseux recouverts de la muqueuse nasale (muqueuse glandulaire érectile, très innervée et vascularisée). Leur volume a la particularité de pouvoir se modifier.

  • Le cornet inférieur est le plus grand, aussi long que l'index d'une main.
  • Le cornet moyen « recouvre l'ethmoïde », il a la taille de deux phalanges d'un auriculaire.
Le cornet supérieur est particulièrement petit.

Il dispose d'un réseau vasculaire et nerveux particulièrement riche, qui permet d'adapter le volume de la muqueuse aux besoins respiratoires.

Il y a donc une variation de volume des cornets en fonction des besoins, mais également de l'environnement.

La muqueuse nasale est une muqueuse respiratoire, qui dispose de cils vibratiles, permettant d'entraîner le mucus vers l'arrière, sans qu'une personne en bonne santé puisse sentir ce mouvement.

Si les cils ne fonctionnent pas, le mucus s'accumule, stagne, donc s'infecte, avec production de croûtes, et de mauvaises odeurs.

Fonction respiratoire

Grâce à la présence des cornets, le flux d'air est canalisé, vers le nasopharynx, avec un régime laminaire (bonne pression, bon débit, et bonne vitesse).

Il va être filtré, réchauffé, nettoyé, et humidifié.

  

Fonction immunitaire

Il contient les agressions aéroportées, et empêche leur propagation aux bronches et à l'oreille moyenne, ainsi que leur diffusion dans l'organisme avec trois lignes de défense :

  • défense épithéliale (continuité des cellules épithéliales, systèmemucociliaire de 10 microns d'épaisseur)
  • système immunitaire (présence d'IgA sécrétoires)
inflammation non spécifique.

Fonction olfactive

L’homme est capable de détecter et de différencier de multiples molécules odorantes.

Lorsque les cornets sont présents, et notamment le cornet inférieur, l'air est correctement canalisé vers le nasopharynx, selon un régime laminaire, puis vers les poumons.

Les cornets ont rempli leur rôle.

Lorsque les cornets inférieurs ont été enlevés, le flux aérien devient turbulent et erratique.

L'air n'est plus canalisé, il est en quelque sorte piégé à l'intérieur du nez, et n'arrive plus au niveau des poumons. La sensation de passage de l'air au niveau du nez disparaît !

L'absence des cornets inférieurs va également créer ou accentuer une valve nasale (affaissement des ailes narinaires en inspiration).

La personne atteinte de syndrome de nez vide a une obstruction nasale paradoxale, avec des conséquences majeures sur sa vie :

  • Dépression
  • Troubles du sommeil, insomnie
  • Troubles psychologiques
  • Troubles de la libido
  • Troubles de l'odorat (anosmie)
  • Sécheresse nasale majeure
  • Céphalée
  • Dyspnée
Rhinite croûteuse.

L'examen endoscopique des fosses nasales, effectuée par l'ORL, met en évidence l'absence des cornets inférieurs, avec une muqueuse nasale sèche, siège de croûtes souvent nombreuses, et de mucosités stagnantes.
L'application d'un petit coton ou d'une mèche, à l'entrée du nez, recrée artificiellement un débit d'air acceptable, et crée une amélioration temporaire de la sensation d'obstruction nasale.

Le scanner des sinus confirme, bien entendu, l'absence des cornets inférieurs, avec une muqueuse atrophique.

 

Thérapeutique

Il n'y a pas de traitement curatif de ce syndrome de nez vide. Il est en effet difficile de reconstituer les cornets inférieurs.

Un syndrome du nez vide favorise la survenue d'une Valve Nasale, qui aggrave l'obstruction du nez (la sensation de nez bouché).

Nous effectuerons dans ce cas-là une chirurgie correctrice de la valve nasale.

Certaines équipes utilisent la mise en place de bâtonnets d'acrylique, glissés sous la muqueuse du plancher nasal, mais avec un résultat aléatoire (anesthésie générale).

D'autres équipes ont utilisé des greffes osseuses, pour la même fonction.

Il sera important de mettre en place un traitement local :

  • Lavages de nez au sérum physiologique, extrêmement répétitifs
  • Humidificateur intégré et chauffant
Boire beaucoup pour atténuer la sécheresse muqueuse.

Il faudra s'attacher à traiter également les conséquences psychologiques de ce syndrome de nez vide.

 

Conclusion

Il est donc important pour l'O.R.L., de connaître la fonction du nez, et des différentes structures qui le composent, notamment le cornet inférieur.

 

ll ne faut plus effectuer de turbinectomie inférieure totale. Si une turbinectomie est envisagée, elle doit être très partielle, il est laissé en place une structure turbinale fonctionnelle.

 




Clinique du Parc Toulouse
Clinique des Cèdres Cornebarrieu
Cabinet d’ORL - Colomiers

Nous contacter